Aurevoir petite fleur de lotus

Le mois de février a commencé avec une nouvelle déchirante : le décès de notre éléphanteau bien-aimé, Boua. 

En dépit de tous les efforts et le dévouement habituel de l’équipe, la santé de Boua a pris une tournure inattendue il y a quelques jours et malgré son esprit fougueux, elle n’a pas réussi à vaincre le mal qui s’est abattu sur elle.  Selon les 3 vétérinaires déployés d’urgence sur place, Boua aurait contracté le virus de l’herpès. Une maladie foudroyante qui touche les éléphanteaux de moins de 8 ans.

Boua a touché le cœur de tout le monde au Mekong Elephant Park avec son caractère espiègle et sa nature douce. Le parc et la harde ne seront plus les mêmes sans sa présence. Nous la garderons toujours dans nos cœurs, et nous rattachons au fait qu’elle ait eu une si belle vie avec nous et sa famille. 

Nos pensées vont tout particulièrement à M. Saw, son cornac et Mae Ping sa maman qui doivent maintenant entamer comme nous tous, un long processus de guérison et d’acceptation. Les laotiens, comme les éléphants sont résilients et nous devons apprendre d’eux.

Nous sommes soulagés de savoir qu’elle n’est pas seule et qu’elle a rejoint sa tante Mae Bounma parmi les étoiles. Ensemble, nous sommes sûrs qu’elles veilleront sur le sanctuaire et ses habitants.

L’équipe et les éléphants du Mekong Elephant Park sont vaillants, et même si les temps sont durs actuellement, nous devons rester forts pour continuer notre histoire et notre combat.

Aujourd’hui plus que jamais, la clôture de nuit est une nécessité pour que Mae Ping puisse être entourée par les siens et trouver du réconfort dans les liens familiaux.  Votre soutien est très important pour nous, car nous nous efforçons de créer un avenir toujours meilleur pour ces créatures majestueuses.

Boua a été surnommée « Nos 80 kilos d’espoir » à la naissance et nous n’avons pas l’intention de croire le contraire.  

Pour nous souvenir d’elle, nous avons rassemblé nos photos préférées que nous souhaitons continuer à partager en sa mémoire.

Repose en paix, petite Boua. Tu restes dans nos cœurs.

1 Reply on Aurevoir petite fleur de lotus

  • Danielle Fournet dit :

    Erwan et Flavie, mes petits enfants, m’ont aussitôt avertie du départ de l’adorable petite Boua. Ils sont tristes. Je suis triste. Courage à vous tous, toutes, Wendy, son cornac et sa tendre grosse maman, sa tante… Courage pour continuer votre belle oeuvre du coeur.
    Nos pensées vont vers vous.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.