Psstt….on vous emmène dans les coulisses du Mekong Elephant Park

UNE VISITE SOUS LES PROJECTEURS…

Après la remise en état du parc suite à la saison des pluies et afin de nous aider à gagner en visibilité, une équipe de communication venant de Vientiane est venue spécialement une journée entière prendre des photos et vidéos du site, des éléphants, du restaurant, de l’artisanat local ainsi que de l’équipe bien sûr.

Le sanctuaire a connu pas mal de changements depuis 2020. 

Il est vrai que cette saison est un peu spéciale, celle de la reprise post-covid et d’un retour à une « nouvelle normalité ». 

Pourvu que ça dure…

Au programme également de cette journée : séance interview de notre équipe et découverte du métier de cornacs. 

Une première pour certains d’être face caméra. 

Pour d’autres un exercice plus rodé depuis le reportage TF1. 

Nous pouvons citer Mister Saw, par exemple, le cornac de Mae Ping et Boua qui était très à l’aise devant l’objectif et qui s’est même permis des blagues. 

A l’inverse Lit, le cornac de Mae Nat, a été un brin plus stressé et c’est bien normal.

Ces instants renforcent notre fierté pour l’équipe en mettant en lumière leurs immenses accomplissements de tous les jours. Nous sommes heureux que leur travail soit davantage mis en avant.

Que vous soyez déjà venus nous rencontrer ou non, venez au Laos, à (re)découverte du Mekong Elephant Park, de ses projets, ses acteurs et animaux géants si attachants.

KHAM KHOUN DE RETOUR

Photos illustration, notre mâle n’ayant pas de défenses

Notre mâle Kham Khoun est de retour parmi la harde. En effet, depuis presque 2 mois, il était en « musth », l’équivalent du rut. Pendant cette période, son taux de testostérone connaît un énorme pic et ou un liquide coule de ses tempes en permanence.

En période de rut, les mâles deviennent extrêmement agressifs, rentrent dans un état second, et peuvent mettre en danger la vie des autres éléphants présents dans le parc ainsi que celles des humains. 

Pour sa propre sécurité et celui du reste de la harde, son cornac Noy Peak l’éloigne et l’isole dans la forêt dès les premiers signes. Même Damien notre bénévole n’avait pas encore eu la chance de le rencontrer!

Ce rut est chaque année au même moment. Ainsi en plus de l’excellente connaissance du comportement de Kham Khoun, son cornac Noy Peak, peut l’anticiper et éviter tout risque d’accident.

DES RETROUVAILLES TRES EMOUVANTES

Une personne chère à nos yeux est passée nous rendre visite… et quelle visite ! Mr Singh, cornac de Mae Bounma pendant plus de 20 ans, est venu nous faire un coucou. Un grand moment d’émotions pour toute l’équipe car Mr Singh nous rappelle les bons moments mais aussi les moins bons, qui font malheureusement partie de la vie.

Nous espérons fortement et très sincèrement le voir revenir un jour travailler au sein du parc.

La perte de Mae Bounma est encore trop récente pour envisager un retour au parc

Mais Singh était heureux de voir Boua grandie et en bonne santé.

 

Mae Bounma est à jamais présente dans nos cœurs et gardera une place immuable au sein de la famille du Mekong Elephant Park.

Malgré la douleur suite à sa disparition, nous éprouvons un certain soulagement de savoir que les dernières années de sa vie en forêt, parmi d’autres éléphants, furent heureuses et qu’elle fut entourée d’une équipe aimante et bienveillante

Mae Bounma, on pense à toi. On t’aime.

ET NOS FEMELLES DU CLUB DES 4 ALORS ?

Pour Mae Nin et Mae Nat, la découverte et l’apprentissage du check vétérinaire se passe toujours aussi bien.

Elles y ont droit fréquemment afin d’établir des bilans de santé réguliers mais aussi pour être habituées à être manipulées. En effet, il nous faut pouvoir à l’avenir intervenir facilement en cas de besoins sans générer de stress et de danger pour les éléphantes et les cornacs. Méthode : Récompenses à coup de bananes et de maïs bien sûr.

Ce mois-ci a été important car tous les éléphants adultes ont eu leur rappel du vaccin antitétanique. 

Avant de leur faire l’injection, il est indispensable de toucher à plusieurs reprises la zone visée afin d’anticiper la réaction de l’éléphant, la désinfecter à coup de bétadine et d’alcool pour ensuite passer à la piqûre. 

Notre réussite ? Vacciner Boua ! Le vaccin du tétanos étant seulement d’1ml, elle n’a même pas réalisée ni sentie le passage de l’aiguille. Elle a par contre très bien compris la première étape, le coup de la brosse et de la bétadine et a commencé à nous fixer intensément dans les yeux pour notre mettre au défi. Il a fallu ruser mais le résultat fut positif ! Pas sûr que pour une plus grosse piqure cela se soit aussi bien passée.

ET SI VOUS PASSIEZ LA NUIT AU PARC ?

Non ce n’est pas une simple fantaisie. Mais bien une réalité. On l’a fait ! On a créé un package sur mesure 2 Jours / 1 Nuit pour vous permettre de passer la nuit sur notre site au cœur de la foret primaire de Pakbeng, territoire des éléphants. En plus de journées multiples aux diverses activités en compagnie des pachydermes, vous serez logés dans un bungalow tout confort.

A deux pas de votre logement, une salle de bain et une cuisine pour partager des moments uniques et conviviaux. 

Ah et sans oublier Mae Kham qui sera votre voisine lors de votre séjour car votre bungalow se trouve juste en face de son enclos de nuit…

Alors partant pour l’expérience ? Vous souhaitez connaitre le déroulé exact de ce package ?

Alors rendez-vous sur notre site internet afin de découvrir ce dernier joyau 100% éco et immersif

NOËL APPROCHE…

N’EST-CE PAS L’HEURE DES CADEAUX ?

Des cartes gratuites qui contribuent à la protection des éléphants et à nos projets

Ce Noël, doublez la joie en envoyant des cartes de vœux solidaires gratuites du Mekong Elephant Park à votre famille, à vos amis ou à vos partenaires commerciaux !

Ces cartes de vœux ne sont pas seulement un moyen magnifique et amusant d’envoyer des vœux chaleureux à vos proches, mais aussi un moyen facile de contribuer à faire connaître le Mekong Elephant Park et nos efforts pour sauver et réhabiliter les éléphants du Laos.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.