Suite Du Projet De Reproduction De Mae Ping & Mae Bounma

Selon les experts, si les choses restent en l’état, l’éléphant d’Asie tiendra à disparaître dans les années à venir. Au Mekong Elephant Park, c’est un fait que nous ne devons et ne pouvons pas accepter, car ce serait un terrible échec pour l’humanité. Tout au long de l’histoire et des religions, les éléphants ont toujours évolué avec les hommes, et dans certaines ethnies asiatiques, ils ont toujours été une partie importante de leur identité, et un symbole fort pour l’Asie dans son ensemble.

Rappelons-nous ce qui tue aujourd’hui les éléphants au Laos : leur utilisation pour l’exploitation forestière (principalement illégale). Cette pratique est dangereuse pour la forêt primaire laotienne qui disparaît progressivement, mais aussi pour les éléphants qui se blessent et sont laissés à l’abandon, ce qui les fait mourir d’épuisement. La création du Mekong Elephant Park est la première étape d’une mission de conservation des éléphants grâce à Wendy et son équipe dévouée. Nous permettons aux cornacs de gagner des revenus raisonnables, d’offrir des conditions environnementales adaptées en terme de santé et de sécurité à la fois pour nos éléphants mais aussi pour eux-mêmes.

Actuellement, au Laos, il y a plus d’éléphants qui meurent que de petits qui naissent : 10 morts pour chaque naissance. Par conséquent, la deuxième mission que Wendy et notre équipe ont prise, dans le cadre du projet de conservation du Mekong Elephant Park, est de créer de nouvelles générations d’éléphants d’Asie. Nous avons lancé ce projet avec deux de nos éléphants femelles en âge de se reproduire :

Mae Ping
Mae Bounma

Lorsqu’il s’agit de reproduction chez les éléphants, deux difficultés principales se présentent :

  • Le cycle de reproduction court et complexe des éléphants femelles
  • La méconnaissance de l’âge précis des éléphants qui peut affecter leurs chances de se reproduire

Il est essentiel pour le Mekong Elephant Park, afin de réussir ce projet, de surveiller de près les signes de Mae Ping et de Mae Bounma qui entrent dans leur cycle de reproduction. Wendy, notre responsable des opérations, a reçu une formation professionnelle pour prélever des échantillons de sang de nos éléphants femelles, qui seront ensuite envoyés au Centre de conservation des éléphants (ECC), afin de suivre et de redéfinir leur profil hormonal. Vous pouvez voir le processus de prélèvement sanguin dans la vidéo ci-dessous.

Rappelons également que dans les premières étapes d’un tel projet de reproduction, il est important d’acclimater les éléphants au prélèvement sanguin. Pendant 6 mois avant même l’utilisation d’une aiguille, les cornacs ont familiarisé leurs éléphants à se faire toucher les oreilles afin qu’ils s’adaptent à une telle pratique sans avoir peur et que de tels gestes deviennent une routine. Il était également nécessaire qu’ils se sentent en sécurité dans la zone de check-up et c’est pourquoi nos éléphants ont appris à s’y rendre sans crainte de façon régulière.

Wendy veille toujours désormais à ce que ce processus soit le plus rapide possible pour nos éléphants. Le sang est ensuite transféré dans un tube et après 1,5 heure, le sérum se sépare du sang. Wendy transfère ensuite le sérum dans un petit tube, qui sera ensuite stocké dans le congélateur en attendant d’être envoyé à l’ECC pour analyse.

Séparation Du Sérum Du Sang
Transfert De Sérum Aux Tubes

Un autre facteur important dans ce projet est de familiariser Mae Ping et Mae Bounma avec notre éléphant mâle : Kham Khoun. Les éléphants femelles captives n’ont généralement pas l’habitude d’être en contact avec les éléphants mâles, et n’ont donc pas l’apprentissage sociale nécessaire pour faire ‘la cour’ aux éléphants.

Au Mekong Elephant Park, nos éléphants mâles et femelles sont réunis dans leur habitat naturel, afin qu’ils s’habituent à la présence de l’autre, ce qui, espérons-le, permettra à nos femelles d’être plus à l’aise pour se présenter aux éléphants mâles lorsqu’elles entrent dans leur cycle de production. Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez voir Kham Khoun et Mae Ping s’entrelacer, ainsi que Mae Ping présentant son derrière à Kham Khoun. C’est une très bonne nouvelle qu’elle se sente à l’aise pour interagir avec lui de cette façon. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.