Mae Ping & Mae Bounma – Projet de Reproduction

Agir contre la menace d’extinction des éléphants au Laos
Au cours des dernières années en Asie, le nombre et la condition des éléphants se sont aggravés de manière très alarmante. Seuls 400 vivent encore à l’état sauvage et 400 en captivité avec uniquement un petit nombre de femelles ayant eu le temps et la possibilité de se reproduire, ce qui a entraîné la mort de plus d’éléphants que la naissance de petits (10 décès pour chaque naissance). Selon certains experts, les éléphants d’Asie sont une espèce qui tient à disparaître dans les années à venir.

Nous pensons qu’il nous appartient de jouer notre rôle pour contrer cette menace, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons aujourd’hui une politique et un projet de conservation.

Au Mekong Elephant Park vit Mae Ping et Mae Bounma, 2 femelles en âge de se reproduire qui ont désormais rejoint un programme de reproduction car la nature ne peut pas être seule à agir. En effet, tenter de mettre une éléphante en gestation est un défi à relever étape par étape. Pour rappel, les éléphantes n’entrent en œstrus (chaleur) et la possibilité de tomber enceintes que quelques jours tous les quatre mois et c’est par une approche clinique que l’on prend conscience de ces jours très cruciaux. Par ailleurs, nous sommes également confrontés au fait que les éléphants captifs ont, pour certains, perdu leurs instincts naturels, ce qui rend encore plus difficile la lecture de leur schéma hormonal qui est parfois dormant.

Alors, comment agissons-nous et avec quels moyens?
Chaque vendredi, un échantillon de sang est prélevé sur Mae Bounma et Mae Ping. Grâce au soutien du Elephant Conservation Center, nous leur envoyons ces échantillons de sang pour que leurs biologistes puissent lire régulièrement leur taux de progestérone.

En suivant cette hormone, le cycle d’ovulation est déterminé et suivi, ce qui permet de savoir quand les femelles doivent être placées avec un éléphant mâle.

Comment pouvez-vous nous aider?
​Bien sûr, nous ne pouvons pas mener ce projet à bien sans votre aide. A l’inverse de la Thaïlande, au Laos il n’y a pas de soutien financier du gouvernement. Votre aide contribuerait à:

  • Couvrir les frais vétérinaires (médicaments, transport de l’équipe, achats médicaux…).
  • Fournir des aliments et des besoins nutritifs complémentaires;
  • Construire une zone de reproduction où notre mâle et une femelle peuvent se déplacer librement pendant son œstrus (pendant au moins 2 semaines à la fois)
  • Accueillir des membres du personnel supplémentaires pour surveiller l’accouplement 24h/24h
  • Couvrir les dépenses dans le cas où un éléphant mâle extérieur devait rejoindre le parc pour s’accoupler
  • Couvrir les frais des grossesses tant attendues à venir

Vous pouvez vraiment permettre à Mae Bounma et Mae Ping d’être mères dans un environnement naturel et bien préservé.

Leave a Reply

Your email address will not be published.